Un marc, des mots

Alors que pour la plupart des œnologues, le « marc » désigne le résidu d'un pressurage, d'une macération ou d'une distillation (nommé « aignes » en Champagne), ce terme a d’autres significations en champagne.

Un marc correspond à 4000kg de raisin : c’est l’unité pour les transactions entre les négociants et les récoltants (certainement inspiré de l’unité de mesure des métaux précieux avant la réforme métrique).

Par extension, le marc peut correspondre à un lot de raisin, qui varie en fonction de la capacité des pressoirs (marc de 8000, 12000kg,...).

On le retrouve également avec le « marc de dégorgement » (ou bas-vins) qui est le dépôt formé par les levures mortes et expulsé lors de cette étape.


Pas de panique, on arrive toujours à se comprendre autour d’un petit marc !


Par Sylvie Collas, oenologue, chef de caves Champagne J. de Telmont


  Partager cet article

  A lire aussi...

Parlez-vous le "champenois" ?


Le meunier par Yann Munier.


La Champagne réfléchit sur ses densités/ha


Le réseau « Matu » ou l’effervescence avant les vendanges


Le fractionnement : 1 cuvée, 2 tailles.